ASPTT Châteauroux 24 – 18 US Vendôme

18 novembre 2013

Mi-temps : 12-10. Arbitres : M. Perrin et Mme Laure.

 ASPTT Châteauroux : Boennec 2, Neveu 3, Paquet 4, Piot 7, Robin 1, Sala 4, Tissier 3.  

US Vendôme : Auriau 5, Blin 1, Fresnay 1, Guegan 2, Guinebert 9.

Que ce fut dur pour l’ASPTT. Dans une rencontre très largement à leur portée, et face à un adversaire qui n’a pratiquement rien montré, les Berrichonnes ont mis plus d’une mi-temps à rentrer dans la rencontre. Anthony Moulin l’a concédé : « On n’a pas retrouvé dans le jeu ce que nous avions montré ces dernières semaines. » Pourtant, l’ASPTT a longtemps été porté par une Aurore Piot en très grande forme. Parfois fébriles en défense, les locales ont tardé à se détacher, ayant même été menées après le quart d’heure de jeu (6-8). Mais supérieures aux Vendômoises dans tous les secteurs de jeu, elles sont logiquement revenues au score pour basculer en tête à la mi-temps (12-10). Mais les Castelroussines étant branchées sur courant alternatif, elles sont retombées dans leurs travers, passant dix minutes sans marquer un but (entre les 43e et 53e minutes), permettant aux Vendômoises de se relancer, notamment grâce à leur gardienne. Revenues à trois points de l’ASPTT (20-17), il aura fallu un arrêt déterminant de Fanny Marques sur jet de 7 m pour éviter une mauvaise surprise. Au final, les filles d’Anthony Moulin s’imposent 24-18 grâce à une fin de match plus conforme à leur niveau. « Nous nous sommes inconsciemment mis la pression pour un match facile, mais parfois, il faut aussi savoir gagner sans la manière », conclura l’entraîneur castelroussin.

Article de « La Nouvelle République »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *