L’ASPTT Châteauroux sur tous les fronts

5 février 2013
De Coupe de France féminine UFOLEP

Après avoir terminé en tête de leur poule, les joueuses de l’ASPTT Châteauroux affrontaient Nevers, dimanche après-midi, à Jean-Bouin, une équipe classée deuxième de l’autre poule à l’issue de la première phase, tandis que les Rouge et Noir finissaient premières. L’enjeu de cette demi-finale était évident : un ticket pour la finale qui aura lieu en mai prochain, à Nevers, justement.

En route pour un triplé

Le billet en poche grâce à un succès assez net (3-1), les Postières retrouveront une vieille connaissance, le Rassemblement du Cher, vainqueur du Plessis dans l’autre demi-finale. Et, du coup, ce beau parcours en Coupe de France vient comme une cerise sur le gâteau de l’ASPTT volley-ball. Un beau gâteau d’ailleurs, mais qui ne comblera pas l’appétit de Maud Trouvé et de ses coéquipières. En plus d’une éventuelle victoire en Coupe de France, les Postières sont bien décidées à réitérer le doublé Coupe de l’Indre – championnat réalisé l’an passé.
Sur leur route pour le titre, les joueuses d’Annie Parbaud retrouvent cette saison un adversaire de longue date, l’USL Saint-Christophe. Et ce sont d’ailleurs ces dernières qui occupent pour l’heure la tête du championnat féminin départemental. Mais, de l’aveu même de la présidente, les Rouge et Noir n’ont pas dit leur dernier mot. « Nous avons perdu le match aller à Jean-Bouin, mais on compte bien prendre notre revanche au match retour, et du coup être championnes », explique la présidente de l’ASPTT. Outre le championnat départemental et la Coupe de France, l’ASPTT s’est fixé un troisième et ultime défi : remporter la Coupe de l’Indre une nouvelle fois. Et, là encore, le graal est à portée de smash, puisque les Postières sont déjà en demi-finale.
Si les résultats sportifs sont bons et à la hauteur des attentes, c’est avant tout parce que le groupe semble bien vivre ensemble. Des nouvelles joueuses sont venues renforcer l’équipe, mais sans que cela ne perturbe le collectif. « Il y a un bon amalgame entre nouvelles joueuses et anciennes, tout se passe bien », souligne Annie Parbaud. Et force est de constater que les résultats lui donnent raison. Avec une place en finale, une autre qui ne devrait pas tarder et le titre de championne largement à leur portée, tous les voyants sont au vert pour les volleyeuses de l’ASPTT.

Cor. NR : P.-O. Lombarteix
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *