L’appréhension du p’tit nouveau

4 octobre 2013

 

Grâce à un double repêchage, l’ASPTT Châteauroux se voit propulser en championnats régionaux seniors, tant chez les garçons que pour les féminines.

Ce qu’ils n’ont pas obtenu sur le terrain, les garçons de l’ASPTT sont allés le chercher en coulisses. Leur bon parcours en championnat du Berry la saison dernière, l’abondance de licenciés (on devrait franchir la barre des 300?!) dans ce club qui n’en est jamais qu’à sa cinquième année d’existence ont constitué des arguments recevables auprès des instances de la ligue.

Voici donc l’équipe entraînée par Johanna Tissier (secondée par Michaël Pamato) promue en Honneur régional (autrement appelée Régionale 3). Cette division sur laquelle les Castelroussins lorgnaient, il va maintenant falloir s’y maintenir. Éviter les deux (voire trois) dernières places, telle sera l’objectif assigné. Les Castelroussins en sont-ils capables. Le niveau de jeu dans cette division est trop aléatoire pour y répondre avec certitude. Quel sera le potentiel des nombreuses réserves (Saint-Doulchard, N3 ; Issoudun, Joué, Bléré, Saint-Cyr, Prénationale). Avoine, Saint-Florent ont-ils réellement les moyens de leurs ambitions.  Où en sont les habitués, Mehun, Boulleret, Véretz, Selles.  Les premières journées seront riches en enseignement.
Si l’ASPTT n’a jamais évolué en championnat régional, beaucoup des joueurs qui composent le groupe y ont déjà fait des apparitions : c’est le cas d’Anthony Moulin, le gardien originaire d’Ardentes, venu d’Issoudun en compagnie de Nicolas Bertrand ; idem pour d’autres anciens Ardentais, Emmanuel Gerber et Philippe Gonthier ; ou Castrais, Rémi Gass, Lionel Blockelet ; pour d’autres encore arrivés d’ailleurs, comme Victor Cuervo, un des cadres de l’année passée : « On retrouvera aussi dans l’équipe des éléments issus des catégories jeunes de l’ASPTT, insiste Johanna Tissier, c’est d’ailleurs le souhait du club d’intégrer les joueurs formés sur place. »

Réussir l’amalgame

Si la majorité de l’effectif était déjà là la saison dernière, il va tout de même s’agir de réaliser l’amalgame dans un effectif aux profils très variés : « On sait qu’on n’a pas de gros « bras » sur la base arrière capables de marquer de loin, on doit beaucoup travailler en défense pour que nos petits gabarits soient efficaces. » Avec 39 buts encaissés lors de la première sortie officielle en Coupe de France contre Vendôme (34-39), une équipe de même niveau, il va effectivement falloir serrer les rangs : « Les matchs de préparation s’étaient bien passés, là je crois que les joueurs ont eu de l’appréhension. » Ça passe pour une fois, mais attention à ne pas rater le départ : on démarre samedi…

effectifs

Le groupe masculin : Moulin, Grossi, Rodet, Bertrand, Blockelet, Depoix, Desçout, Gass, Gerber, Gonthier, Guillaume, Jean-dit-Mars, Pelletier, Vauzelle, Cuervo, Roux, Zahm, Depond-Groussard… Le groupe féminin : Bertocchi, Tissier, Pessel, Bessonies, Tricoche, Masure, Marques, Sala, Paquet, Chenuat, Lemire, Pluviaud, Robin, Piot, Neveu, Boennec, Cécile Lemeu, Célia Lemeu, Tack, Tavares, Lebigre, Poulet, Guena, Tara, Paraud, Caumont, Antoine, Doezy…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *