Le grand soir de l’ASPTT

21 février 2013

L’ASPTT Châteauroux s’est fixé deux objectifs en cette saison 2012-2013. Le premier, dépasser le cap des deux cents licenciés, est déjà largement rempli puisqu’on ne dénombre pas moins de 246 adhérents au dernier « recensement »?; le second concerne le domaine sportif, avec l’accession de l’équipe seniors en championnat régional. Pour parvenir à ses fins, l’ASPTT n’a guère le choix.

Compte tenu des probables descentes de clubs du Centre de l’échelon national (de N3 en Prénationale, Saint-Cyr, Dreux, Saint-Doulchard sont concernés), les montées dans les étages inférieurs seront limitées?: pour accéder en Honneur régional (parfois dénommé Régionale 3), l’ASPTT doit absolument terminer en tête d’excellence départementale. Et la lutte fait rage entre trois formations pour s’emparer de cette première place. Le fauteuil est occupé actuellement par l’équipe B de Mehun qui s’est imposée à 11 reprises pour 1 seule défaite (contre l’ASPTT)… La particularité des Mehunois vient du fait que leur équipe une (Excellence régionale) étant condamnée à la relégation, la réserve ne pourra pas monter. Ce rival n’en est donc pas tout à fait un.

Attention à l' »?arme fatale? »?!

Derrière les Mehunois qui comptent un match en plus, on trouve Saint-Florent, avec un bilan de 10 victoires et 1 défaite (contre Mehun), puis l’ASPTT, 9 victoires, 1 nul (au Blanc), 1 défaite (à Aubigny). Ces deux revers des Castelroussins les obligent au sans-faute jusqu’à la clôture. A commencer par ce match de gala devant Saint-Florent, reportée du mois de février en raison de l’excellent parcours des Florentais en coupe de France.
La troupe menée par Johanna Tissier et Mickaël Pamato joue donc une rencontre capitale pour son avenir ce samedi à Touvent. Avec onze mutés à leur disposition mais trois seulement utilisables par journée, les coachs de l’ASPTT devront faire les bons choix pour réussir à contrer Saint-Florent et son « arme fatale »?: Yohan Peressini, un feu follet gaucher qui évoluait en N2 du côté de Franconville, recrue providentielle pour Saint-Flo affichant des feuilles de stats au-delà des 15 buts tous les week-ends. L’ASPTT n’a de toute façon pas le choix?: pour espérer remplir son objectif, elle doit s’imposer samedi soir. Aux spectateurs, attendus nombreux, de les pousser à y parvenir.

ASPTT Châteauroux – Saint-Florent, samedi, 21?h, gymnase de Touvent.

J.-M.L.R.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *