Les deux font la paire

21 mars 2012

Les frères Nayraguet, licenciés à l’ASPTT, ont remporté la médaille de bronze lors de la Coupe de France des doubles, ce week-end à Joué-lès-Tours (article de la Nouvelle République). 

Les jumeaux Alexis et Lucas Nayraguet confirment qu’ils sont les deux grands espoirs du département chez les jeunes.

Les titres, Alexis et Lucas Nayraguet ne les comptent plus. Les jumeaux de l’ASPTT les collectionnent comme d’autres enfilent les perles. Il se murmure même qu’il va bientôt falloir pousser les murs de la maison familiale pour loger toutes les coupes et les médailles…

Pour preuve, il n’y a pas une seule compétition d’échelon départemental ou régional qui ne leur ait échappé. A titre individuel comme par équipe. Samedi, sur les courts du TC Jocondien, ils participaient à la finale de la Coupe de France des doubles dans la catégorie 11 ans. Une épreuve où ils représentaient la ligue du Centre et pour laquelle ils s’étaient brillamment qualifiés en février remportant la zone à La Pommeraye.

Défaits en demi-finale

« C’était déjà un petit exploit de se retrouver ici. Ce week-end, il ne restait plus que douze ligues réparties en deux poules de six », résume Michaël Richard, l’entraîneur de l’ASPTT Châteauroux. Seulement, lorsqu’Alexis et Lucas s’engagent dans une compétition, ce n’est pas pour faire de la figuration. Ces deux-là ont la rage de vaincre dans les veines. Quelle que soit l’opposition, ils jouent pour gagner. Reste que pour espérer remporter une médaille, les jeunes Castelroussins devaient impérativement terminer dans les deux premiers de la poule. Pas une mince affaire au regard des classements affichés par leurs différents adversaires. A l’exception de la Seine-et-Marne, toutes les formations semblaient supérieures sur le papier, avec comme grand favori la ligue de Provence. Après une entrée en matière plutôt tranquille contre la Seine-et-Marne (6-0, 6-4), les frères Nayraguet s’inclinaient au super tie-break du troisième set face à la formation languedocienne (6-3, 4-6, 6-10).
Alexis et Lucas se retrouvaient alors dos au mur. Pour espérer décrocher leur qualification, ils devaient impérativement battre la Provence. En deux sets rondement menés et en fins tacticiens qu’ils sont, voilà les Nayraguet qui s’offrent le scalp des favoris et une place en demi-finale (7-5, 6-1). Une demi perdue logiquement face à l’Essonne, futur vainqueur de la Coupe de France, en deux sets (3-6, 3-6).
Restait alors la médaille de bronze à conquérir face à la formation Dauphiné-Savoie. Une médaille que les jumeaux vont décrocher au terme d’un super tie-break du troisième set âprement disputé (5-7, 6-3, 10-6). Alexis et Lucas ont sans conteste écrit la plus belle ligne de leur jeune palmarès !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *