Résultats du tournoi Open

7 janvier 2013

L’Open castelroussin a livré son verdict à l’issue de finales de toute beauté. Sur un petit nuage, Germain Simon a régalé le public.

Pour devenir un bon joueur de tennis, il ne suffit pas d’avoir tous les coups dans sa raquette. Il convient également d’être costaud physiquement, fin stratège, mais aussi d’avoir un mental à la hauteur de ses ambitions. Pas facile de concilier tous ces ingrédients, mais le haut niveau passe par là. Classée à 4/6 durant trois saisons, Céline Massereau (CTC 36) a sans doute eu le déclic lors du récent Open de la ville de Châteauroux.« Céline a progressé au niveau de son service mais aussi de son attitude générale sur le court. Elle se montre aussi plus patiente dans l’échange », souligne Alexandre Prévost, son entraîneur.

Du coup la demoiselle enchaîne les bons résultats. En deux sets secs (6-4, 6-1) et avec autorité, Massereau a réalisé samedi la première perf à « 0 » de sa jeune carrière, aux dépens de Broussaud (TC Chapellois), avant de mesurer, en demi-finale face à Poncetta (Montferrand, -4/6), tout le chemin qui lui restait à parcourir pour entrer dans la cour des négatifs.

Des finales expéditives

Des claques, Thomas Bréchemier (Saran, -4/6) en mériterait. Celui qui est présenté comme un espoir du tennis français a pris une leçon d’humilité de la part de Maxime Piou (Bougenais, -4/6). Alors qu’il menait tranquillement 6-2, 3-0 et son service à suivre en prime, le sociétaire de Saran a relancé son adversaire qui, dans son costume de marin, semblait pourtant noyé. Bréchemier gaspillera quatre balles de match dans le deuxième set avant de prendre une « bulle » dans la troisième manche, alors que dans l’autre demi-finale, le duel des serveurs est revenu à Germain Simon (TC Lyon, 0). En trois sets et à grands coups de premières balles et de « steaks » du coup droit, l’ancien sociétaire de la Berrichonne va créer la sensation en épinglant N’Tamag (Rueil, -4/6) à son tableau de chasse.
Grande favorite du tournoi, Laura-Iona Andreï (n° 22) n’a pas laissé l’ombre d’une chance à Poncetta. La jeune roumaine (24 ans) qui entend rentrer dans le Top 200 de la WTA afin de disputer les qualifications des tournois de Grand chelem, a livré un véritable récital du fond du court pour s’imposer au pas de course en deux sets (6-2, 6-1).
La finale masculine fut en revanche beaucoup plus enlevée, entre deux joueurs pratiquant le même tennis. Un tennis basé sur une énorme première balle et un coup droit aussi dévastateur que la foudre. A 4-3 dans le premier set, Germain « boum-boum » Simon ravit la mise en jeu de son adversaire et termine sur un ace. Piou, qui n’est pourtant pas le premier venu, est sonné. Acculé en fond de court, il concède rapidement son service. Il ne reste alors plus qu’à Simon de faire le job sur son service. A coup d’aces et de retours à peine moins rapides que sa mise en jeu, Simon finit par écœurer Piou et s’impose en deux sets (6-3, 6-4). Sur un dernier service gagnant évidemment?!

résultats

TABLEAUX FÉMININS

Demi-finales?: Andreï (Rue le Crotoy, n° 22) bat Bourdarie (Dijon, 0) 6-2, 6-0?; Poncetta (Montferrand, – 4/6) bat Massereau (CTC 36, 4/6) 6-1, 6-1.
Finale?: Andreï bat Poncetta 6-2, 6-1.
4e série?: Joly (Diors, 30/1) bat Dufour (Argenton, 30/1) 6-4, 6-4.
3e série?: Petit (CTC 36, 15/3) bat Legargasson (Levroux, 15/3) 6-3, 6-7, 6-3.
Consolante?: Venner (Selles-sur-Cher, 40) bat Mardon (Diors, 30/4) 6-4, 6-1.

TABLEAUX MASCULINS

Demi-finales?: Simon (Lyon, 0) bat N’Tamag (Rueil, – 4/6) 7-6-, 1-6, 6-3?; Piou (Bougenais, – 4/6) bat Bréchemier (Saran, -4/6) 2-6, 7-6, 6-0.
Finale?: Simon bat Piou 6-3, 6-4.
4e série?: Mechin (TC Niherne, 30/1) bat Jacquet (La Châtre, 30/2) 7-6, 5-7, 6-3.
3e série?: Montagnon (Viroflay, 15/1) bat Pairel (Diors, 15/2) 6-4, 7-6.
Consolante?: Martin (ASPTT Châteauroux, NC) bat Probenko (ASPTT Châteauroux, 30/2) 6-4, 3-6, 6-3.

Cor. NR?: Hervé Jubien
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *