LA MONTÉE S’ENVOLE POUR L’ASPTT

25 février 2013

ASPTT Châteauroux?: 32 Saint-Florent-sur-Cher?: 33

Il n’était pas nécessaire d’être grand clerc pour deviner, au coup de sifflet final, qui venait de remporter cette rencontre au sommet. D’un côté, les Bleus de Saint-Florent sautaient de joie comme s’ils venaient de gagner la Coupe du monde, alors que de l’autre, les Rouges de Châteauroux courbaient l’échine comme si la terre venait de leur tomber sur leur tête. « Ce match, si on le joue en début de phase, on prend une raclée face à un collectif bien rodé à ce type de confrontation. Pourtant, ce soir (samedi), il y avait la place de faire mieux. On a payé notre inexpérience à ce niveau. On manque quelques buts faciles qui font la différence à l’arrivée », soufflent de concert Johanna Tissier et Mickaël Pamato.

D’entrée de jeu, les visiteurs cherchent à intimider les Castelroussins, en imposant une défense de fer. Le match est heurté et musclé. A la limite même de l’esprit sportif quand Rémy Gass, le capitaine castelroussin, se fait retourner comme une crêpe par son garde du corps. Reste que les locaux maîtrisent plutôt bien les débats et font la course en tête (7-4, 11e). Mieux encore, le serial buteur adverse Peressini est parfaitement muselé et il faut attendre la 15e minute pour le voir enfin transpercer la défense castelroussine (7-7).

Deux expulsions fatales aux Castelroussins

Le temps sans doute de se chauffer où de faire diversion puisqu’en l’espace de cinq minutes, « l’arme fatale » de Saint-Florent fait parler la poudre à cinq reprises. Seulement, dans le camp castelroussin, Victor Cuervo n’est pas manchot non plus. Il mène la vie dure à l’arrière-garde de Saint-Florent et marque à tour de bras, permettant à sa formation de maintenir le cap. La rencontre gagne en intensité en fin de première période mais aussi en qualité, le jeu prenant enfin le pas sur le défi physique. La mi-temps est sifflée sur un score de parité (14-14).
La seconde période démarre sur les chapeaux de roue. Les deux formations se livrent sans compter. En supériorité numérique et avec un but d’avance (20-19, 41e), les locaux semblent avoir le match en main jusqu’aux expulsions conjuguées de Grousset et de Gass (42e et 44e). Les hommes du président Tavares ne s’en remettront pas d’autant plus que ce diable de Peressini poursuit son « one-man-show » avec à l’arrivée 18 réalisations. A une minute de la fin, Saint-Florent tient sa victoire (29-32) et n’a plus qu’à gérer le money-time.
En s’imposant sur le terrain de son concurrent direct pour l’accession, les gars du Cher ont fait un grand pas vers l’honneur régional. Pour Châteauroux, il conviendra maintenant d’en tirer les leçons et ne surtout pas baisser les bras.

Mi-temps?: 14-14. Arbitres?: Mme Pizzio et M. Renaud. Châteauroux?: Rodet, Bonnefils, Guillaume 4, Cuervo 13, Pelletier, Vermisse, Mardon 7, Depoix 4, Descout, Gass (cap) 2, Gousset 1, Paraud 1. Saint-Florent?: Montcharmon, Damiens (cap) 2, Girardet 5, Peressini 18, Ausseur Cy., Ausseur Cé., Cerdagne 5, Tremeau, Masse 1, Koch 1, Charby 1, Sabard.

Cor. NR?: Hervé Jubien
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *