Championnats par équipes : du retard à l’allumage

3 mai 2013

Les filles de l’ASPTT qui sortaient d’un stage à Meschers n’ont pas su en tirer les bénéfices lors de la première journée de championnat.

La saison de championnat régional a repris la semaine dernière et déjà quelques surprises ont émaillé les ambitions de certains. A l’ASPTT Châteauroux, par exemple, où l’équipe masculine qui visait la montée en Régionale 1 s’est fait surprendre à Ingré sur le score de 6-2. Pourtant la rencontre avait plutôt bien débuté pour les Castelroussins après les victoires à classement égal de Damien Duport (15/2) et Vincent Nayraguet (15/1).
La suite fut, en revanche, beaucoup moins brillante avec cinq défaites de rang dont trois contre-performances individuelles. C’est tout d’abord Mickaël Richard qui mordait la poussière avant que Xavier Rivière (4/6) et surtout la recrue Nicolas Leblanc (2/6) ne baissent à leur tour pavillon. Menés 3-2, les Castelroussins pouvaient néanmoins renverser la vapeur, à condition de remporter les deux doubles. Hélas il n’en fut rien puisque la paire « forte » de l’ASPTT Leblanc-Rivière s’inclinait au super tie-break du troisième set alors que Richard et Nayraguet pliaient en deux sets.

Les filles ont eu chaud

L’accession à l’échelon supérieur s’écrit désormais en pointillés pour cette formation qui doit maintenant relever la tête et réaliser un exploit à l’ET Bourges lors de la quatrième journée.
Les féminines qui viennent d’accéder à la prénationale ont, elles aussi, frisé la correctionnelle face au CJF Fleury-les-Aubrais avant de s’imposer sur le fil 5-3. Menées 2-3 à l’issue des simples (victoires d’Aurélie Jeanneton et Charlotte Sala), les filles de la présidente Anne Feignant devaient impérativement remporter les deux doubles pour vaincre cette formation orléanaise. Et si le duo Jeanneton-Sal n’a pas fait dans la dentelle, il en fut tout autrement pour Séverine Piétrasiak et la recrue Laure Leblanc. Les Berrichonnes ne se sont imposées qu’au terme du super-tie-break du troisième set sur un dernier point complètement fou. « Maintenant, il va falloir encore gagner un match pour conserver notre place à ce niveau », souffle la capitaine Aurélie Jeanneton. Pour cela, les Castelroussines pourront s’appuyer sur une équipe expérimentée avec Séverine Piétrasiak, Aurélie Jeanneton, Christelle Pommier et des jeunes aux dents longues comme Charlotte Sala, Anne-Marie Weiss, qui relève de blessure, et les deux recrues Laure Leblanc et Léone Cotinat.
« On va chercher, dans la mesure du possible, à conserver la même équipe durant ce championnat afin de ne pas déstabiliser les équipes inférieures. Les anciennes auront la charge de former les jeunes. Ou de les déformer », s’empresse d’ajouter Séverine Piétrasiak, dont l’équipe aura l’avantage de recevoir à trois reprises. Affaire à suivre ce week-end avec la seconde journée du championnat régional.

Prénationale féminine?: Saint-Avertin – ASPTT, dimanche. Régionale 2 masculine?: ASPTT – Saint-Avertin, dimanche.

Cor. NR : Hervé Jubien
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *